Radius: Off
Radius:
km Set radius for geolocation
Search

Avantages d’un Humidificateur central

Avantages d’un Humidificateur central

Un air de mauvaise qualité peut avoir des répercussions désagréables sur votre santé. Quand l’air à l’intérieur d’une maison est bien trop sec notamment, des problèmes de peau sèche ou de gorge irritée doivent vous mettre la puce à l’oreille. Une solution toute simple pour remédier à ce type de problèmes est d’acquérir un humidificateur. C’est un appareil électroménager qui participe au confort des habitants d’un logement en augmentant l’humidité de l’air. Les humidificateurs centraux sont partie intégrante du système de chauffage d’une habitation. Voici les différents avantages relatifs au fait d’en faire installer un.

 

Fonctionnement d’un humidificateur d’air

L’humidité de l’air désigne la quantité d’eau qu’il contient. On parle également d’humidité relative : ce terme fait référence à la quantité d’eau de l’air mise en rapport avec la quantité d’eau maximale pouvant se trouver dans l’air. Un air chaud absorbe l’humidité de l’air en proportion à son degré de température. Plus l’air sera chaud, moins le taux d’humidité sera élevé. C’est ici qu’interviennent les humidificateurs d’air. Installé et intégré au système de chauffage, l’appareil utilise de l’eau qui est pompée directement dans le réseau domestique de plomberie de la maison afin de la transformer en vapeur d’eau qui sera dispersée à l’intérieur des pièces.

Les humidificateurs centraux ont l’avantage d’automatiser ce processus, contrairement aux humidificateurs portatifs qui requièrent une intervention manuelle pour approvisionner la machine en eau. Tous les humidificateurs fonctionnent dans tous les cas sur le même principe : l’eau est transformée en vapeur d’eau qui sert à augmenter le taux d’humidité de l’air. Il est à noter que la vitesse à laquelle l’humidité est libérée peut être réglée très précisément, selon les objectifs.

Humidité de l’air : un facteur déterminant au niveau du confort et de la santé

Les points en faveur de l’utilisation d’un humidificateur d’air touchent aussi bien à la santé des habitants du logement concerné qu’à des questions de préservation des équipements et des appareils électroménagers.

Du point de vue sanitaire, il est reconnu qu’un air trop sec favorise la circulation de toutes sortes d’agents pathogènes en suspension. Les acariens, les allergènes et même certains virus tels que ceux responsables de la grippe prospèrent ainsi bien plus rapidement dans un intérieur trop sec. Un air caractérisé par un taux d’humidité raisonnable est bénéfique pour les voies respiratoires et peut les apaiser en cas de rhume ou d’irritations, à l’opposé d’un air trop chaud ou sec qui tend à augmenter les sensations d’irritation.

En dehors des problèmes de santé qui peuvent en découler, un air caractérisé par un taux d’humidité trop bas peut également :

  • Affecter la longévité des instruments de musique en tout genre ;
  • Accélérer le vieillissement d’un bon nombre d’éléments de votre décoration intérieure (papier peint, peinture au mur…) ;
  • Entraîner des fissures dans le mobilier de la maison et nuire ainsi à leur esthétique aussi bien qu’à leur durabilité ;
  • Créer de l’électricité statique (ce qui peut créer des problèmes sur les appareils électriques à forte sensibilité) ;
  • Etc.

 

Précautions à prendre et risques liés à l’utilisation inappropriée d’un humidificateur

Les humidificateurs peuvent constituer des facteurs de propagation de différentes maladies, notamment pour les plus petits, pour les personnes âgées et les infirmes. Certains agents pathogènes peuvent en effet être transmis via un humidificateur. Mal entretenu, l’appareil est parfois le milieu idéal pour le développement de bactéries et de champignons qui seront libérés dans l’air et inhalés par les habitants. Les bactéries et les allergènes comme les actinomycètes thermophiles sont par exemple associés en général à l’utilisateur de systèmes de traitement d’air et à une exposition prolongée à la poussière. Il est donc important d’entretenir convenablement, de nettoyer régulièrement l’humidificateur d’air, et de veiller à se servir d’une eau propre pour son fonctionnement. Les taux d’humidité doivent également être régulés pour éviter les excès.

Certaines affections comme la maladie des légionnaires (qui s’assimilent à la grippe) peuvent ainsi être propagées lorsqu’un humidificateur utilise de l’eau stagnante ou à hygiène qui laisse à désirer. Un humidificateur central qui est connecté directement à la plomberie domestique vous permet de réduire ce risque, en comparaison avec les modèles portatifs qui puisent l’eau dans des réservoirs. La fièvre des humidificateurs est un autre mal ressemblant également à la grippe, avec des symptômes comme les maux de tête ou les frissons. Elle ne dure en général pas plus de 24 h.

Réaliser un entretien correct de l’humidificateur en fonction du modèle

La nécessité d’entretien est en réalité fonction de la configuration des différents modèles et de leur fonctionnement.

  • L’humidificateur à tambour est un modèle qui requiert un entretien rigoureux : des moisissures en tout genre peuvent en effet s’accumuler dans le bac d’eau de ce modèle. Il est donc recommandé de nettoyer le bac plusieurs fois pendant la saison où l’appareil est utilisé.
  • L’humidificateur à flux continu ou « à écoulement » est plus onéreux que le modèle à tambour. Son principe de fonctionnement est différent du précédent modèle : aucun bac d’eau n’est utilisé, l’eau s’écoule dans un panneau en aluminium, et l’excès d’eau est évacué. L’entretien requis ici est donc minimal.