Radius: Off
Radius:
km Set radius for geolocation
Search

Décontamination amiante dans entre-toit et greniers

Décontamination amiante dans entre-toit et greniers

L’amiante est une substance toxique responsable de nombreux cancers (larynx, œsophage, estomac, colon, rectum) et à une fibrose des poumons. Elle expose à plusieurs maladies dont certaines peuvent apparaître 50 ans après la première exposition. Elle est depuis lors, interdite dans plusieurs pays. Cependant, de nombreux équipements et bâtiments contiennent encore cette substance. Ainsi, de nombreux risques liés à la respiration des fibres d’amiante existent lors de la manipulation de matériaux amiantés ou lors des travaux de désamiantage dans votre grenier

Les problèmes posés par l’amiante sont légion

Lorsque les matériaux qui contiennent de l’amiante sont en bon état et ne sont pas manipulés, ils ne présentent pas vraiment un risque pour la santé. Dans le cas contraire, ils polluent l’air et les respirer expose à plusieurs maladies des poumons, dont l’amiantose, les maladies pulmonaires chroniques, le cancer des poumons et d’autres cancers cités plus haut. Le risque de contracter ces maladies augmente avec la durée et la fréquence d’exposition ainsi qu’avec le taux d’amiante contenu dans les matériaux.

Comment s’assurer que vous et votre famille n’êtes pas exposés à l’amiante ?

Avant de répondre à cette interrogation, il est utile de connaître le rapport entre amiante et vermiculite.

Rapport entre vermiculite et amiante

La vermiculite est un minéral naturel qui permet de rendre ininflammables des objets qui sont combustibles. Elle est donc à juste titre utilisée dans les entretoits et greniers comme isolant. Pure, la vermiculite ne pose pas un problème de santé. La vermiculite utilisée avant les années 1920 jusqu’à 1990 peut contenir des fibres d’amiante. Elle était surtout utilisée dans les entretoits et contenait entre 1 à 3 %.

À quel moment se poser des questions ?

Entre 1930 et 1990, plusieurs constructions réalisées au Québec ont utilisé des matériaux contenant de l’amiante. Les bâtiments construits après 1940 doivent être par prudence soupçonnée d’avoir été isolés avec une vermiculite qui contenait de l’amiante. En cas de soupçon, vous ferez mieux de contacter un groupe de professionnels pour effectuer un test à la vermiculite. Vous trouverez facilement à Montréal des experts capables de détecter et d’éliminer une vermiculite contaminée à l’amiante.

Précautions avant l’achat d’une propriété

Quand vous décidez de l’achat d’une maison, renseignez-vous pour savoir si les matériaux à l’intérieur contiennent de l’amiante. Vérifiez donc le formulaire sur les déclarations du vendeur sur l’immeuble. Ce formulaire doit être utilisé lors de la vente d’un immeuble résidentiel. Cela vous permettra d’exiger le retrait des isolants contaminés ou la baisse du prix d’achat de l’immeuble.

Les sources d’exposition à l’amiante

Les principales sources sont regroupées en deux groupes. On distingue d’une part l’amiante présent dans les sols et d’autre part l’amiante mis en place dans les bâtiments construits entre 1920 et 1990 et l’amiante retrouvé sous forme de déchets. L’amiante dans le sol peut être mobilisé lors d’une exploitation de carrière.

Vous pouvez retrouver de l’amiante dans plusieurs objets tels que les gouttières en amiante-ciment, les supports d’appareil d’éclairage, les isolations sur les fils électriques ou sur les tuyaux, les boîtes de prise d’interrupteur et de courant, les panneaux de soffite, les carreaux d’insonorisation, les mastics autour des fenêtres, les foyers et poêles à bois, les stucs, les fournaises et rubans adhésifs.

Renseignez-vous donc sur les compositions de ces matériels chaque fois que vous achetez. Vérifiez leur composition afin de réduire vos risques d’exposition.

Comment prévenir le risque d’une exposition répétée à l’amiante ?

Le désamiantage est un travail à risque parce qu’il peut favoriser la libération dans la nature de l’amiante qui va polluer l’air respiré, l’eau, etc. Réaliser soi-même ce désamiantage est possible dans ses propres locaux d’habitation, mais à condition de respecter les dispositions légales qui garantissent la santé de la population. Pour cela, vous devriez disposer d’un certain nombre de matériels et de connaissances et de matériels tels que les équipements de protection personnels respectant les normes en vigueur. L’évacuation des déchets doit se faire conformément aux exigences des codes de la santé publique et de l’environnement.

Quelles sont les précautions à prendre face à une vermiculite de pureté douteuse ?

Vous devriez demander l’aide des experts pour vérifier. Mais avant cela, évitez de fréquenter votre grenier ou entretoit si vous n’avez aucune assurance de la pureté de votre vermiculite. Éloignez également vos enfants de ces lieux. Assurez-vous de porter un équipement adéquat (masque respiratoire, gants, un vêtement couvrant tout le corps ainsi que des lunettes de protection) lorsque vous décidez de vous en approcher. Évitez si possible de vous en approcher et surtout de faire vous-même un prélèvement.

Comment choisir une structure qualifiée pour la décontamination ?

Si vous êtes au Québec, un registre des structures qualifiées existe. Des structures qualifiées qui détiennent une licence de la Régie du bâtiment du Québec.

Pour les entrepreneurs spécialisés, vérifiez que la licence indique soit entrepreneur en travaux d’emplacement, soit entrepreneur en isolation, étanchéité, couverture et revêtement extérieur.

Pour un entrepreneur général, vérifiez que la licence de l’entrepreneur indique : entrepreneur en petits bâtiments, ou entrepreneur en bâtiments de tout genre.

Renseignez-vous aussi pour savoir si l’entrepreneur a déjà fait l’objet de plaintes auprès de l’Office de la protection du consommateur. Vérifiez également s’il est poursuivi dans le cadre d’une réclamation à la Régie du bâtiment du Québec et s’il a reçu une formation sur l’amiante.

Vous pouvez aussi contacter tout simplement notre service.

Quelles sont les exigences à avoir lors de la décontamination

Pour votre sécurité et celle de votre famille, exigez le respect des dispositions du code de sécurité établi dans le cadre des travaux exposant à l’amiante. Restez vous-même et votre famille loin du lieu des travaux. Fermez votre système de ventilation pendant les travaux afin de ne pas contaminer toute votre résidence. Les travailleurs doivent nettoyer la zone ainsi que ses alentours à la fin. Demandez qu’ils humectent. Vous devez êtes sûr qu’ils disposent de tout le matériel adéquat pour le travail. Les déchets ou débris contaminés à l’amiante doivent être évacués à travers des contenants bien étanches.

Beaucoup de greniers et entretoits exposent à l’amiante. Pour éviter de faire l’une des maladies auxquelles prédispose cette substance très dangereuse, solliciter l’aide des experts pour un test et si besoin, pour la décontamination. De même lors de l’achat d’une résidence, gardez à l’esprit la possibilité d’un tel danger surtout s’il s’agit d’un immeuble ancien.